Pages

lundi 25 juillet 2011

Un serviteur de distinction


Être un moniteur de distinction : c’est le thème de notre jeun et prière de ce dimanche 24 juillet 2011.

Avant d’entamer le moment de prière, le dirigeant nous a conduits dans le chapitre 6 du livre des Juges ou il était question de Gédéon. Au temps de Gédéon, les Madianites persécutaient beaucoup les enfants d’Israël, en détruisant leurs récoltes et tous leurs biens. Israël avait une peur bleue des fils de Madian, alors criant à l’Eternel, celui-ci s’adressa à Gédéon afin de libérer son peuple. Le Seigneur leur envoya une solution disproportionnée (disons le comme ca) par rapport au grand problème qu’ils avaient. Toute une armée de Madianites vous attaque et c’est un petit poltron que Dieu envoie contre eux ; Gédéon même se qualifie en disant « ma famille est la plus pauvre en Manassé, et je suis le plus petit dans la maison de mon père. » Juges 6 :15 . Gédéon se minimisait, il ne se voyait pas comme Dieu le voyait mais l’ange de l’Eternel lui dit «  va avec cette force que tu as »Juges 6 :14.

En chacun de nous, il y a un peu de Gédéon quand le Seigneur nous envoie. On ne se trouve pas bien, pas à la hauteur, on se la joue « fausse humilité » alors que c’est plutôt de la frousse ; cependant n’est pas le Seigneur qui nous envoie ? Si oui, alors Il nous donnera les moyens et les capacités d’accomplir Son œuvre à condition qu’on veuille bien lui obéir.
Être un serviteur de distinction ne signifie pas seulement accepter de faire l’œuvre de Dieu mais aussi l’accomplir dans toute sa dimension.

En étudiant l’histoire de la Sunamite dans le deuxième livre des Rois au chapitre 4, il est dit
«4 :8 Un jour Élisée passait par Sunem. Il y avait là une femme de distinction, qui le pressa d'accepter à manger. Et toutes les fois qu'il passait, il se rendait chez elle pour manger.
4:9 Elle dit à son mari : Voici, je sais que cet homme qui passe toujours chez nous est un saint homme de Dieu.
4:10 Faisons une petite chambre haute avec des murs, et mettons-y pour lui un lit, une table, un siège et un chandelier, afin qu'il s'y retire quand il viendra chez nous. »
En étudiant donc cette histoire, on comprend bien ce qui caractérise cette femme de distinction :
-        -   la promptitude : elle s’empresse d’inviter Élisée avant même que celui-ci ne lui demande quoi que ce soit.
-       -    l’hospitalité, qui est la manifestation de l’amour qu’elle a pour ce prophète et partant pour Dieu
-        -   le discernement : elle sait que cet homme est un Saint homme de Dieu.
Mais, par-dessus tout,
-        -   elle prend des initiatives : elle n’attend pas que le prophète ou son serviteur ou même son mari lui propose de faire un local spécial pour Élisée ; elle le décide elle-même et en parle à son époux.
-          - elle sait ce dont le prophète a besoin avant même qu’il n’ouvre la bouche :
o   une chambre haute : caractéristique de la prière,
o   un lit : pour se reposer ;
o   une table et un siège : pour méditer
o   et un chandelier : caractéristique du Saint Esprit.

Tout cela, elle le sait et le fait car c’est une personne de distinction. Aussi, un serviteur de distinction doit être prompte pour l’œuvre de Dieu ; la faire avec zèle et dévouement et non paresse et murmures.
Il doit manifester en tout temps, l’amour du prochain et avant tout, l’amour incontestable pour Dieu.
Il doit prendre des initiatives car il ne sert à rien d’avoir des talents sans les utiliser. Le Seigneur a mis en chacun un ou plusieurs talents, il faut les utiliser pour Sa gloire.
Il doit aussi avoir le discernement afin de connaitre qu’est ce qu’il est bien de faire, à quel moment et comment le faire.

Alors, ne disons plus « je suis le plus petit dans la maison de mon père » mais disons plutôt « Seigneur  si tu me disais de passer à travers un mur de pierres, ce serait mon devoir de le faire et ce serait le tien de le déplacer ! Alors je te fais confiance et je serai pour toi un serviteur de distinction »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire